Le Féminin Sacré a fait sa grande entrée et continue à nous émoustiller le cœur afin de nous aider à déployer les ailes de notre essence.

Petit à petit, de plus en plus d’humains renaissent à leur Féminin Divin, celui qui nous ramène à notre Créativité Divine, celle qui joue, celle qui rit, celle qui crée, celle qui est au delà de la performance et des objectifs, celle qui danse, celle qui s’amuse de vivre et de se sentir relier avec le Tout.

Au cœur de cette reprogrammation, le Masculin Divin fait surface. Il naît de ce masculin perverti qui a fait mal pendant longtemps. Un masculin rigide, linéaire, qui veut dominer, prendre, contrôler, emprisonner. Un masculin que beaucoup d’hommes (et de femmes) ont incarné pour le plaisir de l’expérience.

Car rien n’est à juger ici, je le crois.

Au plus profond de cette incohérence, apparaît le Féminin Sacré comme un grande respiration après l’apnée. Comme la Grande Libération de l’âme qui veut se sentir exister dans toutes les cellules de notre corps.

Qu’est-ce que le Masculin Sacré ? 

Alors que nous sommes beaucoup à essayer de comprendre cette nouvelle forme de féminin qui s’incarne, le masculin que l’on appelle souvent sacré, arrive dans notre vie pour nous aider à l’incarner.

Moi qui a plongé la tête la première dans cette féminitude divine, me voici face à mon propre masculin intérieur, obligé d’évoluer face à cette divinité féminine qui dicte de nouvelles règles.

6d3c24bfbdd2d8aebfa43dcd1124ac8aComme bien des hommes aujourd’hui, je vois mon masculin perdu, confus face à ce revirement, cette transformation. Je vois mes jeux de pouvoir intérieurs (conflit de mon couple intérieur), s’effondrer, n’avoir plus prise devant la puissance de cette déesse intérieure qui reprend toute sa splendeur. Les tentatives de mon masculin rigide intérieur d’incarner encore ces anciennes formes tombent toutes à l’eau.

Elles glissent comme des feuilles mortes sur une rivière d’automne.

Alors, je l’accompagne, mon homme intérieur. Je l’accompagne dans cette transformation majeure que je vis et je le guide pour accompagner ma nouvelle Déesse! Petit à petit mon homme intérieur redevient fort, aimant.

Il devient un père engagé, m’encourageant à la discipline, à la persévérance, à l’organisation, afin que toute la créativité de mon Féminin Sacré puisse se déposer sur Terre et faire son œuvre.

Il devient l’amant parfait de ma femme intérieure, qui la félicite d’oser prendre sa place, qui l’encourage, la cajole et la réconforte quand quelques larmes coulent d’un trop-plein de transformation.

masculin sacreIl devient le frère idéal, celui qui sait faire rire ma femme intérieure quand parfois, le travail l’amène à être trop sérieuse. Celui qui arrive avec d’autres amis pour l’amener danser toute la nuit. Celui qui lui prend la main avant de sauter du haut d’une falaise !

C’est là, que je comprend que le masculin et le féminin en nous est une danse. Nous en sommes les danseurs, les djs, la musique, le lieu et les spectateurs.

Que nous puissions tous incarner un couple intérieur divin, harmonieux, lumineux qui nous permette de nous expanser dans notre mission de vie et de vibrer des fréquences d’amour plus élevés.

Il est temps. Je crois.